0

Des conditions de travail ardues et risquées

Ismaël «quelque chose de remarquablement triste dans le visage»

Les conditions de travail ardues en esclavage, mais aussi sur les chantiers navals et les installations portuaires étaient favorables aux accidents de travail et mutilations dues à ceux-ci.

Dans ces métiers réputés exigeants et risqués, les tâches assignées aux esclaves étaient souvent les plus épuisantes et dangereuses.

Les esclaves devaient les accomplir sans égard de leur fatigue ou des atteintes à leur santé, leur sécurité et leur vie.

Santé et sécurité au travail

En esclavage, aucun droit n’est reconnu, pas même celui à la vie. Encore moins à la santé, la sécurité, l’intégrité de sa personne ou à des conditions de travail sécuritaires. L’apparition des droits humains a heureusement inversé le cours des choses en garantissant à chaque personne, peu importe la couleur de peau, le droit à des conditions de travail sécuritaires, justes et équitables.

Malheureusement, les préjugés raciaux persistants dans notre société ont encore pour effets de concentrer les personnes racisées dans des emplois plus exigeants, plus dangereux et moins bien rémunérés, même quand elles détiennent des compétences ou des diplômes les qualifiant pour des postes plus intéressants.

Préposés aux bénéficiaires, domestiques, personnel d’entretien, emplois nécessitant peu de qualifications : la discrimination directe, indirecte et systémique dont sont encore largement victimes les personnes afro-descendantes est difficile à enrayer malgré l’existence des lois.