0

Il s’est enfui de chez le Soussigné, DIMANCHE le 24 du mois passé, vers quatre heures du matin, un Négre nommé NEMO, né en Albany, agé d’environ dix-huit ans, environ cinq pieds de haut, le visage rond et plein, un peu picotté, il parle Anglois et passablement François. Il portoit lorsqu’il s’est évadé un gilet à bavaloise de flannelle raïée, de vieux Bas de laine, et une paire de Souliers Anglois. Aussi une Négresse nonnée CASH, agée d’environ 26 ans, 5 pieds 8 pouces de haut, parle Anglois et François avec beaucoup de facilite; elle a emporté une quantité considérable de Linge et autres bons Effets qui ne sont pas à elle; et comme elle a aussi emporté avec elle un fort gros paquet de ses propres hardes, qui peuvent consister en une Mante de satin noir, des coeffes, Bonets, Manchettes, Rubans, six ou sept Jupes, un vieux Corps, et plusieurs autres articles de valeur que l’on ne peut désigner au juste, il est vraisembable qu’elle changera d’habillement. Il est défendu à qui que ce soit de les retirer ou de leur aider à échaper, et à tous Capitaines de vaisseaux de les prendre à bord, vû que ceux qui le feront seront poursuivis selon toute la rigueur des Loix; et quiconque donnera avis où ils se sont retirés, ou les amenera au Soussigné à Québec, ou Mr. GEORGE ROSS, Marchand à Sorel, aura DIX PIASTRES de récompense pour chaque et les fraix remboursés.
HUGH RITCHIE

N.B. Le Négre a été vu à Sorel Vendredi matin 29 du passé, et on a lieu de penser qu’ils se tiennent tous deux caché là aux environs. Québec, 2 novembre 1779.