9

Bett

La fuite de Bett est annoncée le 6 mars 1787 dans la Gazette de Québec. Elle a environ 18 ans et appartient aux marchands Johnston & Purss. Ces deux hommes originaires d’Écosse se spécialisaient dans le commerce des fourrures, de l’huile de phoque et du blé; ils étaient aussi des distilleurs. Ces derniers avaient déjà possédé un autre esclave du nom de Pompey qui s’était enfuis en 1771, environ 16 ans auparavant.

20$ de récompense sont offerts pour retrouver Bett.

La grossesse et l'esclavage

Deux choses nous frappent dans cette publication. La première est qu’elle est annoncée comme étant « enceinte et proche de son terme ». On ne sait pas ce qu’il l’a poussé à s’enfuir en ce mois de mars 1797, mais ce devait être précipité. Comme dans plusieurs cas en esclavage, il est très possible qu’elle ne voulût pas élever son enfant à naître dans ces conditions. Ayant perdu son bébé deux mois plus tard, elle est même soupçonnée de l’avoir tué.

Ailleurs dans les Amériques, on peut faire un parallèle avec Solitude en Guadeloupe, qui, enceinte, rejoignit la rébellion de Louis Delgrès contre la restauration de l’esclavage par Napoléon Bonaparte en 1802. Arrêtée puis emprisonnée, elle fut exécutée le jour suivant son accouchement.

Les soupçons d’infanticide pesant sur Bett peuvent aussi nous rappeler le cas d’une autre fugitive: Margaret Garner en Ohio en 1856. Sur le point d’être rattrapée par les autorités, elle préféra tuer sa fille de deux ans au lieu de la voir retourner en esclavage; c’est ce récit qui inspira le célèbre roman « Beloved » de Toni Morrison en 1987.

Parler plus d'une langue

Un autre fait qui peut nous sembler inusité est qu’elle est annoncée comme parlant bien anglais, français et allemand. Toutefois, il n’était pas rare pour les esclaves de parler plus d’une langue au gré des maîtres qu’ils ont pu servir, et ce, sans compter leur langue maternelle s’ils sont nés en Afrique ou de parents africains. C’est le cas notamment de Joe et Jack, qui parle tous deux anglais et leur langue maternelle, Nemo & Cash (anglais, français), Ismaël (Anglais, français et hollandais) ainsi qu’André (anglais, français, hollandais et écossais)

Le mois de juillet suivant, les associés Johnston & Purss publient une annonce à vendre pour une femme robuste, active et en santé d’environ 18 ans. Ils la qualifient comme ayant déjà eu la variole, sachant cuisiner, laver et repasser, très habile à la garde des enfants, sachant parler anglais, français et allemand; sans aucun doute Bett dont ils essayaient de se départir.

Qu’est-il arrivé au bébé de Bett?

Il a été venduIl est mort 2 mois après sa naissanceIl a grandi librement avec sa mère

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Illustrée par

Retour à l'accueilRetour à l'exposition